Sudmag : Génération.nc : Donner la parole aux jeunes !


Source Sudmag : https://sudmag.nc/2018/04/04/generation-nc-donner-la-parole-aux-jeunes/

Pour dresser le portrait de la génération calédonienne des 16-35 ans, qui de mieux que les jeunes eux-mêmes ? La province Sud vient de lancer une grande enquête afin de mieux connaître les besoins, les attentes, les projets et les rêves des jeunes. Une démarche innovante et inclusive, dont les résultats seront destinés à apporter une contribution majeure aux réflexions sur les politiques jeunesses.

« As-tu le sentiment de participer à la construction de la société de demain ? » ; « Te sens-tu concerné par la sécurité et la délinquance ? » ; « Quel est ton rapport à l’alcool ? A la famille ? Au sexe ? ». En tout, 170 questions sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie à la sexualité, en passant par les inégalités à l’école ou dans le monde du travail, ont été rédigées et mises en ligne sur une plateforme dédiée : https://generation.nc/

Une enquête inédite, sur plusieurs mois, comme l’explique Dominique Mole, troisième vice-président de la province Sud en charge notamment de la jeunesse : « Aujourd’hui, 50% de la population calédonienne à moins de 35 ans et on ne dispose d’aucune donnée sociologique sur cette jeunesse : ses envies, ses craintes… C’est pourquoi la province Sud a décidé de mettre en place une enquête à destination des 16-35 ans ».

 L’objectif de cette démarche inédite ? Répondre aux mieux aux problématiques : « Habituellement, quand on définit une politique, il y a une dizaine d’adultes qui se mettent autour d’une table et qui discutent de ce que veulent les jeunes… L’idée est de répondre au plus près de ce que veulent les jeunes, ne pas faire de suppositions. C’est à partir de leurs réponses que nous mettrons en place la politique jeunesse de la province Sud, »  explique Dominique Molé.

Permettre au plus grand nombre de répondre

Joane Païdi, chargée de mission jeunesse à la province Sud, tient à souligner la volonté selon laquelle personne ne doit se sentir oublié : « Nous avons choisi un cœur de cible large, parce que les jeunes de 16 ans ne vivent pas la même chose que les jeunes de 25 ans. Toutes ces jeunesses nous intéresse, et c’est pour elles que nous aimerions porter des projets plus adaptés ». Ainsi, pas moins de 16 jeunes ambassadeurs en service civique sont répartis sur tout le territoire de la province Sud, pour soutenir cette enquête. Equipés de tablettes 4G, de Poya à l’île des Pins, ils rencontreront individuellement et collectivement des jeunes afin de les  aider à répondre à cette enquête en ligne.

Marie-Laure, Nicolas et Rahera font partie de ces ambassadeurs sur le terrain. « Les jeunes ont toujours une sorte d’appréhension quand on vient vers eux, ils ne sont pas chauds pour parler et répondre aux questions, explique Nicolas, 22 ans qui travaille sur le secteur de Nouméa. Et puis, quand on commence, les langues se délient ». Un avis partagé par Rahera, de Thio : «  Les jeunes sont contents de se confier à quelqu’un qu’ils connaissent et qui a presque le même âge qu’eux, même si on n’aborde pas tous les sujets de l’enquête avec eux ». « C’est rassurant que le questionnaire soit numérique et anonyme certaines questions sur la sexualité ou les drogues peuvent déranger, renchérit Marie-Laure, qui intervient vers le Mont-Dore. Avec cette enquête sur Internet, chacun garde son jardin secret ! »

Par ailleurs, 10 jeunes impliqués dans le sport de haut niveau, la vie associative, l’environnement, la politique, ou encore artistes multifacettes, grandes sœurs ou grands frères, tous représentant la jeunesse calédonienne dans sa diversité culturelle et sociétale ont également accepté de porter la campagne de communication de cette enquête. Qui sont-ils ? sur  https://generation.nc/les-ambassadeurs/campagne/

Afin de permettre aux parents, aux tuteurs, aux adultes, d’être curieux des thématiques et des questions proposées, l’enquête en ligne est accessible à tous :  https://generation.nc/enquete-jeunesse/

Génération.nc

Comments are disabled.